L'arbre en ville

Ballade à la source des éléments

Alejandra Brunner et Brigitte Imhof sont venues au vernissage et elles nous ont apporté le dossier d’une exposition qu’elles ont présenté en mai 2006 à Fri-Son Platform… ballade à la source des éléments, air, terre, feu… sources élémentaires des sens… Là où naissent les essentiels sens des valeurs…

Voici quelques extraits:

Démarche

De la réflexion à l’installation…

Au début il y a eu une réflexion autour du thème de la méditation, du fait de transcender la vie terre-à-terre pour aller au delà et au de-ça, à la source. Notre hypothèse autour de cette thématique était de se dire que l’on ne peut pas transcender sans connaissance, nous avons essayé d’observer comment “cette connaissance” se forme dès la naissance sur Terre.

Objectivement on est entourés de choses qui ont comme source des éléments matériels élémentaires, nous les avons choisis parmi le Feu, l’Eau, la Terre et l’Air on y a ajouté le Métal et le Bois. C’est dans le Tao entre autres que nous avons puisé l’inspiration des inter-relations étroites de ces éléments avec les 5 sens, les couleurs et les formes…
Lire la suite »

Le Tilleul De Morat

Petite enquête sur le Tilleul de Morat, par Julie, Sixtine, Eva et Sonia de la classe 3A du CO de Pérolles

Lire la suite »

La Mémoire d’un Arbre

Un petit film réalisé par des élèves de la classe 3A du CO de Pérolles

Lire la suite »

Proverbes et Poemes

Pauline et Carine de la classe 3A du CO de Pérolles nous ont amené un regard poétique sur les arbres en ville

Lire la suite »

Le cyprès chauve et sa forêt

Laurence est venue nous raconter l’histoire d’une petite forêt sauvée  dans le quartier du Schoenberg. Elle se trouve le long du chemin des  Kybourg, la pointe de cet espace vert se termine là où le chemin des  Kybourg rejoint la Route Saint-Barthélémy. Laurence savait, par des voisins inquiets, ces arbres menacés par un projet de construction, elle a fait venir un forestier  et a répertorié les arbres avec lui. Ce sont des arbres remarquables, tous d’espèce différente. Près du chemin des Kybourg se trouve un  cyprès chauve, un arbre qui peut vivre plusieurs centaines d’années, c’est lui qui lui a mis la puce à l’oreille, il  est appelé “chauve” parce que c’est un résineux qui après s’être orné  de couleurs automnales magnifiques, perd ses aiguilles. Incognito, se cachant des promoteurs, elle a photographié les arbres, pour qu’ils soient montrés aux habitants du quartier et lors de son entrée dans le jardin, a rencontré Sœur Mercedes, une religieuse aujourd’hui certainement âgée qui a planté  tous ces arbres. Sœur Mercedes lui a raconté l’histoire de chaque  arbre et comment elle a ramené une pousse du sud de la France, une  autre d’ailleurs. Chaque arbre a son histoire et Sœur Mercedes est  porteuse de leur mémoire. Les habitants du Schoenberg se mobilisent, prennent
conscience de l’importance de ce site et parviennent à empêcher  l’abattage. Lire la suite »

La cour de Geneviève

Geneviève dépose jeudi à l’Office de l’Arbre en Ville l’histoire de la cour de la maison de la maison qu’elle habite en basse ville et qu’elle a aménagé à son goût.

« Dans cette cour, il y avait un invraisemblable bric-à-brac, de vieilles planches, de la ferraille, des étendages en ruines et la vieille buanderie d’où émanait des odeurs d’égouts. Il ne manquait que les rats! Il y avait des herbes folles et beaucoup d’orties peu adaptées au fait que cette cour était l’aire de jeu des enfants. Mes filles ont apprit à faire du vélo là, enfin dans cet espèce de couloir de 3 mètres environ encombrée de cagibis de bois, comme dans les caves. Ils étaient complètement pourrit, et bourré de trucs déposés au fil des ans. C’était très sale et humide. Pour donner plus d’espace aux enfants j’ai commencé par débarrasser la cour et je suis tombée sur trois bacs à lessive en zinc, trois belles bassines. La présence des bassines et de la fontaine témoigne du fait que ce lieu était dédié à la lessive. Lire la suite »

Des rues avec des noms d’arbre

Voilà le travail de Marion, Loïc, Céline et Sandra de la classe de préformation de Villars Vert

La dernière photo offre une vue générale de la rue, mais quelle rue ?

Parlons arbres

Voici un mail que Pierre Savary, de Fribourg, a adressé à l’Office de l’Arbre le 10 octobre 2008

Parlons arbres… ou plutôt, parlons de l’indifférence quasi générale et même du mépris envers les arbres en ville de Fribourg …, grâce aux exemples ci-dessous :

Le tilleul des Grands-Places

Pour faciliter l’aménagement et la construction du théâtre, toute une zone verte a été rayée de la carte sans ménagement. Un magnifique tilleul se dressait au bord de la route, entre Fribourg Centre et Manor. Lors d’une séance d’information des autorités (M. Masset, conseiller communal), ce dernier m’a péremptoirement déclaré devant des dizaines de personnes que le tilleul ne serait pas abattu car il était protégé (rétroprojecteur à l’appui). Moins de deux ans après, un vendredi matin vers 4 heures, le tilleul avait cessé de vivre. Face aux rares réactions, les mêmes autorités ont déclaré que le tilleul était malade depuis deux ans et demi à trois ans et qu’il fallait donc l’abattre. Cherchez l’erreur !

Lire la suite »

La forêt disparue

Un entretien avec Philip Sachse

Lire la suite »

Interview: Jérôme Chenal

Jérôme Chenal est architecte EPF/SIA et urbaniste FSU. Depuis 2004, il est doctorant au Laboratoire de Sociologie Urbaine (LaSUR). Travaille actuellement sur la définition de la ville, les processus d’urbanisation et de planification, la gestion urbaine durable et les espaces publics.

Ses recherches questionnent les relations entre les transformations spatiales et mutations sociales, entre architecture et modes de vie, entre planification urbaine et pratiques de la rue. Ses recherches se font en Suisse mais également dans les grandes métropoles d’Afrique où il développe de nouveaux outils méthodologiques pour la recherche urbaine et notamment par le biais de la photographie.

Nous l’avons rencontré le 7 octobre pour apprendre sa vision urbanistique de l’arbre

Lire la suite »

←Older